En France, le domaine de l’intérim est un secteur d’activité très prisé. Celui-ci relie la flexibilité du travail, le recrutement agile et la délégation de la partie administrative. Selon l'INSEE, le chiffre d’affaires de l’intérim représentait 31,4 milliards d’euros en 2017, une part importante de l'activité économique française.

L’intérim est également considéré comme un secteur d’avenir. Les prochaines années seront d'ailleurs décisives. Désormais, l’enjeu principal des agences est de s’adapter aux nouvelles innovations technologiques afin de rester compétitives. Par conséquent, leur stratégie tend vers la digitalisation des processus. D’après l’étude Xerfi, l'intérim digital est actuellement en pleine croissance et va croître jusqu’en 2025 où il atteindra seulement son seuil de maturité.

Ainsi, en l’espace de 15 ans, l’intérim s’est totalement transformé. Terminés les dossiers papiers, terminée la présence volumique d’intérimaires en agence. De plus, les nouvelles tendances de ce secteur d’activité, reliées à la crise du Covid-19, intensifient les changements. Pourtant, certaines agences peinent à instaurer les nouvelles technologies au cœur de leur stratégie.

Que peuvent obtenir les agences en incorporant le numérique dans leur quotidien ? Quels sont leurs enjeux ? Quels bénéfices en retirent-elles ? Et pourquoi les agences doivent passer au 100% digital ?

Les enjeux du 100 % digital dans l’intérim

Les agences d’intérim doivent être en mesure de comprendre ce qu’elles peuvent obtenir, gagner et conserver en intégrant le digital dans leur processus. Quelles sont leurs aspirations et leurs problématiques face à une concurrence de plus en plus agressive ?

🎯 Les enjeux pour les entreprises utilisatrices

Les EU (entreprises utilisatrices) connaissent les bénéfices directs de l’intérim. Le travail temporaire leur permet d’être flexible afin de se conformer aux évolutions et aux nouvelles exigences du marché. Ainsi, passé un seuil d’effectif, celles-ci subissent une augmentation de leurs charges sociales et doivent mettre en place un CSE (Comité Social et Économique).

L’intérim facilite donc le recours à de nouveaux travailleurs sans les comptabiliser dans leur masse salariale. La forme du contrat est également plus souple et s’adapte en fonction des besoins. La formule séduit de plus en plus et cette tendance, au regard du contexte sanitaire actuel, s’intensifie.

🎯 Quels problématiques pour les agences d’intérim ?

Les agences temporaires pour l’emploi favorisent ainsi la souplesse au niveau du cadre réglementaire. Cependant, le secteur d’activité n’est pas exempt de problématiques inhérentes à son fonctionnement.

Il y a encore 15 ans, la complexité de l’administratif et du recrutement assommait les recruteurs dans leurs tâches du quotidien. Si bien que petit à petit, avec l’arrivée des nouvelles technologies, les impératifs se sont adoucis au profit d’une gestion plus malléable. Que recherchent les agences dans leur utilisation du digital ?

🎯 3 objectifs pour les agences d’intérim

1️⃣ Rester compétitives

Tout d’abord, les agences d’intérim souhaitent rester compétitives sur le marché en termes de coûts et d’attractivité. Ainsi, celles-ci tendent à diminuer les frais liés à la gestion des tâches ayant une faible valeur ajoutée au profit de celles étant plus rentables.

D’après une étude de Pôle Emploi, 30 % des intérimaires ont moins de 30 ans et 10 % des intérimaires ont plus de 50 ans. Les jeunes intérimaires n’ont pas l’habitude de monter un dossier d’inscription, de téléphoner ou de se rendre physiquement en agence pour demander des missions. Ils représentent une nouvelle génération de travailleurs qualifiés, disponibles, et performants pour approvisionner le besoin en main d’œuvre mais les agences doivent s'adapter à leurs mode de vie très accès sur le digital. À titre d'exemple, le cabinet américain App Annie révèle que les Français dédient en moyenne deux heures par jour à leur smartphone, un chiffre doublé chez les jeunes qui y consacrent 4 heures quotidiennement !

Les agences veulent rester attractives vis-à-vis de leurs intérimaires mais également de leurs clients. Ainsi, elles s’engagent à aider les entreprises utilisatrices à flexibiliser leurs emplois. La souplesse des contrats attire déjà beaucoup celles réfractaires à l’embauche d’un salarié en CDI avec ses contraintes inhérentes.

2️⃣ Accélérer sa croissance externe

L’un des principaux avantages dans l’utilisation du digital est de pouvoir gagner du temps dans le recrutement. En effet, certaines embauches peuvent être plus difficiles que d’autres à conclure. Le tri des candidatures, le sourcing, le matching avec les annonces,... demande de l’énergie aux recruteurs. En conséquence ce temps passé se réalise parfois au détriment d’un service de qualité. Afin de faire perdurer leur croissance externe, les agences ont besoin de recruter davantage. Ainsi, elles doivent missionner les candidats plus rapidement et mieux.

3️⃣ Conserver ses parts de marché

Finalement, attirer des jeunes, être plus flexible, gagner du temps dans le recrutement permet aux agences d’intérim d’améliorer leurs relations avec leurs intérimaires et clients. Pour conserver leurs parts de marché, les agences doivent être en mesure de les fidéliser.

Les bénéfices du 100 % digital

Les agences d’intérim, par l’acquisition du digital, changent leur stratégie. Ce changement passe donc par l’apprentissage des nouvelles habitudes des acteurs clés ainsi que par la mise en place d’une plateforme performante. L’objectif des plateformes digitales est d’aider les agences à mieux gérer leur temps passé à la gestion des intérimaires. Mais l’utilisation du digital permet-elle de tenir toutes les promesses et d’être conforme à ce qu’elles attendent réellement ? Décryptage de tous les bénéfices engendrés par les nouvelles technologies dans l’intérim.

✅ La gestion administrative est simplifiée

Les recruteurs des agences d’intérim saluent l’efficacité de ces plateformes. En quelques clics, les tâches à faible valeur ajoutée sont automatisées. En l’occurrence, elles simplifient les tâches administratives et juridiques. La plateforme Troops permet par exemple d'automatiser la gestion des justificatifs obligatoires à fournir par les candidats ainsi que les DPAE (Déclaration Préalable à l’Embauche). Elle permet aussi de digitaliser tous les processus de paye (la e-signature des contrats de mise à disposition, des contrats de mission, les relevés d’heures...) qui sont synchronisés sans perdre les informations antérieures.

✅ La formation est mise en lumière

Les métiers évoluent et certains besoins sont plus difficiles à gérer que d’autres. Ainsi, par le biais de l’utilisation des plateformes et du gain de temps qu’elles engendrent, les agences d’intérim peuvent passer plus de temps à former leur personnel vers des métiers plus pénuriques. Cet avantage leur offre la satisfaction de se conformer aux réels besoins des clients.

En effet, même si certains secteurs d’activités continuent de recruter en cette rentrée 2020, d’autres manquent cruellement de main d’œuvre qualifiée.

✅ Le recrutement se robotise mais devient plus humain

Il est indéniablement plus rentable de passer par un logiciel ou une plateforme digitale afin de répondre rapidement aux besoins des clients. Ainsi, les outils de matching et de scoring associés aux plateformes digitales permettent aux agences d’être plus réactives les recrutements urgents.

Par ailleurs, ces outils s’appuient sur les nouvelles habitudes des intérimaires en leur proposant des missions personnalisées directement par sms. Par conséquent, les intérimaires n’ont plus l’obligation de se déplacer en agence pour pourvoir de nouvelles missions. Ces outils, via un algorithme, permettent de rapprocher l’annonce de recrutement avec les candidats potentiels. De plus, ils permettent de communiquer les offres à pourvoir plus rapidement aux candidats et de « sourcer » plus facilement les bons profils.

Les agences peuvent ainsi passer plus de temps à «chasser » les candidats qui ne sont ni inscrits à l’agence, ni dans leur base de données.

✅ L’image de marque se modernise

La nouvelle génération arrivée sur le marché du travail attend des agences qu’elles proposent des offres adaptées à leurs besoins. En d’autres termes, le processus doit être rapide et conforme à ses habitudes.

En effet, une agence qui refuse le digital peut, malgré elle, dévaloriser son image et perdre de la main d’œuvre qualifiée. La mise en avant de ces outils dans sa communication externe est donc stratégique. La marque employeur s’améliore, l’agence devient plus attractive et moderne. Ainsi, elle peut rester compétitive et ne pas être court-circuitée par ses concurrents.

✅ Les démarches pour les intérimaires sont simplifiées

L’intérimaire peut postuler à des missions directement en ligne, importer tous ses documents administratifs nécessaires (habilitations, pièces d’identité, justificatifs, permis...) et signer ses contrats par voie dématérialisée. Les intérimaires réservent, pour la plupart, un excellent accueil à ces plateformes qui leur font gagner un temps considérable.

Il y a encore 10 ans, le digital n’était pas devenu aussi important qu’aujourd’hui. Les intérimaires venaient en agence pour s’inscrire, déposaient un formulaire papier d’inscription, téléphonaient tous les jours pour informer les agences qu’ils étaient disponibles.

D’ailleurs, la gestion des intérimaires employables se réalisait encore via un tableau excel, loin des ATS d’aujourd’hui. La gestion des relevés d’heures, des contrats de travail, des DUE leur prenaient beaucoup de temps. Ainsi, la gestion était lourde et longue.

Les plateformes numériques permettent de trouver le candidat idéal en quelques clics mais aussi de mieux gérer toute la partie administrative. Ces plateformes sont particulièrement efficaces pour le domaine de l’hôtellerie / restauration qui ont souvent besoin de main d’œuvre opérationnelle rapidement.

Les habitudes des intérimaires ont changé, les jeunes arrivent sur le marché du travail et les agences d’intérim doivent se conformer à leurs habitudes. Elles gagnent ainsi du temps dans leur gestion administrative au profit d’une meilleure gestion de leur recrutement. De plus, la concurrence est désormais plus rude, les candidats et les clients peuvent plus facilement changer d’agence. Celles-ci doivent alors avoir du temps pour les fidéliser.

Finalement, l’automatisation de la fonction RH des agences d’intérim leur permet de retrouver un meilleur équilibre entre relations humaines et actions à faible valeur ajoutée.