La branche professionnelle de l'intérim accorde une importance croissante aux travailleurs en situation de handicap. Depuis plusieurs années, et plus récemment avec la convention cadre signée en septembre 2019 par le gouvernement et les acteurs du secteur, l’emploi handicapé est remis au cœur des enjeux de croissance du domaine du travail temporaire.

L'intérim constitue un levier d’insertion professionnelle pour de nombreux publics éloignés de l’emploi et en particulier pour les personnes en situation de handicap. Notamment grâce à sa flexibilité, le statut intérimaire offre de nombreux atouts dans la définition d'un parcours professionnel.

Tour d'horizon des avantages offerts aux travailleurs handicapés par le travail temporaire et des tendances d'emploi pour ceux-ci.

👉 Quelle place pour les travailleurs handicapés dans l’intérim ?

L'accès à l'emploi temporaire pour les travailleurs en situation de handicap constitue aujourd'hui une priorité pour le gouvernement. Cette volonté s’inscrit dans le cadre de la réforme de la politique d’emploi des personnes handicapées pour atteindre 6 % de travailleurs handicapés dans l’effectif de l’entreprise et faire ainsi de la France une société plus inclusive.

« Le Travail Temporaire peut et doit être un levier pour l’emploi des travailleurs handicapés. Cette convention, qui engage tous les acteurs du secteur, donne de nouvelles opportunités pour intégrer les personnes en situation de handicap aux collectifs de travail, pour une société plus inclusive. »

Muriel PÉNICAUD, Ministre du Travail

💡 Quelques chiffres sur l’emploi des travailleurs handicapés en intérim...

  • 1,3 % des intérimaires sont en situation de handicap
  • 3,7 % de personnes handicapés sont présentes dans l’ensemble du secteur privé
  • 4,9 % dans l’ensemble du secteur public
  • 36 % des personnes reconnues handicapées et âgées de 15 à 64 ans ont un emploi, contre 65 % pour les personnes qui ne sont pas dans cette situation
  • 6 % des travailleurs handicapés occupent un poste de cadre (contre 18 % pour les travailleurs valides)
  • Le taux de chômage est 2 fois plus élevé pour les travailleurs handicapés, soit 20%.
  • 2,4 % de CDII (CDI Intérimaire) concernent des travailleurs handicapés.

Les travailleurs handicapés représentent encore un faible pourcentage dans le domaine de l’intérim. Pour continuer à inverser cette tendance, Prism’Emploi encourage fortement les cas de recours aux travailleurs handicapés dans ses 10000 agences adhérentes qui sont maintenant plus à même de leur proposer un accompagnement personnalisé, de l’inscription jusqu’aux fins de mission. Les travailleurs handicapés peuvent également bénéficier :

  • d’aménagements professionnels (horaires, poste de travail)
  • d’une surveillance médicale personnalisée
  • des aides et services de l’Agefiph, spécialisée dans le maintien de l’emploi handicapé

📜 Pourquoi faire appel à l'intérim quand on est jeune diplômé en situation de handicap ?

Les jeunes diplômés en situation de handicap méconnaissent parfois les bénéfices que le travail temporaire peut leur apporter. A noter que 70 % des travailleurs handicapés n’ont pas de diplôme qualifiant. Pour les 30 % restant, l’intérim reste une excellente option. Il leur permet notamment de tester un emploi pour se confronter à des missions et à un environnement de travail spécifique. Ils peuvent également s'essayer à un secteur d’activité particulier, bénéfique dans la détermination de leur projet professionnel.

Par ailleurs, l’intérim est un bon moyen de faire leur preuve et d’être potentiellement embauchés en CDI à l’issue de leur mission intérimaire. Sachant que les structures de plus de 20 salariés ont une obligation d’emploi de travailleurs handicapés, les chances d’être recrutés à l’issue de leur mission se maximisent. Le CDII (CDI Intérimaire mis en place depuis 2013) est également un excellent vecteur pour promouvoir les profils de travailleurs handicapés et représente une chance supplémentaire de pourvoir à un emploi stable.

Du côté des stages, l'accès est également facilité puisque que toute entreprise peut embaucher 2 % de stagiaires en situation de handicap pour une durée minimal de 35 heures avec la possibilité d’accueillir des élèves de moins de 16 ans. Ce dernier cas de figure relève de deux programmes proposés : "Un parcours de découverte" ou "Des périodes d’observations".

👉 Les agences d’intérim en faveur du travailleur handicapé

"Avoir un discours proactif et rassurant"

tel est l'objectif des agences temporaires pour l’emploi en faveur de l’embauche d’intérimaires en situation de handicap. Des mesures concrètes ont d'ailleurs été mises en place pour pallier le chômage des TH dans l’intérim.

🤝 Un secteur engagé avec le gouvernement

En septembre 2018, 600 entreprises de travail temporaire signaient la première charte d’emploi favorisant les travailleurs handicapés. Et un an plus tard, le 24 septembre 2019, la convention cadre venaient renforcer cet engagement. Trois objectifs essentiels ressortent de cette convention :

  • Aider à développer l’employabilité des travailleurs handicapés en mobilisant les outils de formation de la branche.
  • Assurer leur maintien à l’emploi.
  • Pouvoir réinsérer professionnellement les intérimaires ayant été victimes d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle ayant causé une situation de handicap.

En complément, un nouveau cas de recours à l’intérim a été annoncé à titre expérimental pour une durée de 3 ans : L’embauche d’une personne en situation de handicap nommée "bénéficiaire de l'obligation d'emploi de l’article L. 5212-13 CT". Ce recours, encore en test, prendra fin en décembre 2021 et permet la mise à disposition du salarié intérimaire auprès d’une entreprise utilisatrice sur ce motif spécifique sans avoir besoin de justifier de tout autre motif de remplacement ou d'accroissement.

✅ Quels sont les avantages proposés par l’intérim ?

Les agences d’intérim facilitent d'abord l’accès à la formation des travailleurs handicapés. Elles s’engagent également à préserver leur santé au travail, en particulier en réduisant l’exposition des travailleurs handicapés à des risques pouvant nuire à leur handicap.

Pour la personne handicapée, le travail temporaire offre des atouts avérés. Il lui permet notamment d’avoir une vision concrète de l’environnement de travail et de ses adaptations nécessaires.

Du côté des entreprises utilisatrices, le recours à un travailleur handicapé leur permet d’apprécier ses compétences, ses aptitudes et ses atouts et bien souvent de les rassurer sur les éventuelles adaptations de poste à mettre place. N'oublions pas également que mettre à disposition un travailleur handicapé en intérim permet aux entreprises utilisatrices de remplir leurs obligations en matière de DOETH. Il est d'ailleurs spécifié dans la Loi Avenir que les intérimaires en CTT (Contrat de Travail Temporaire) et CDI Intérimaire sont comptabilisés dans les obligations d’emploi des travailleurs handicapés pour des entreprises utilisatrices (au prorata de leur temps de présence au sein de celles-ci et non pour les agences d’intérim).

👩‍💻 L’avenir de l’emploi handicapé en intérim

Ces dernières années, 3 000 travailleurs handicapés ont été guidés et formés à l’aide de Prim’sEmploi. 70 % d’entre eux ont ensuite été embauchés par l’entreprise. Chaque année, 18 000 personnes handicapés trouvent un emploi en intérim. À noter que 28 % des bénéficiaires de l’OETH sont embauchés sous contrat intérimaire, une part non négligeable qui montre l'engagement du secteur vers un renforcement majeur de l'inclusion.

📊 Une prime exceptionnelle pour situation de crise sanitaire et économique

Une prime à l’embauche de 4 000 euros a été créée par le gouvernement afin de dynamiser le recrutement de travailleurs handicapés en cette période de crise sanitaire et économique. Elle sera attribuée pour toute embauche entre le 1er septembre 2020 et le 28 février 2021 pour un CDI ou CDD de plus de 3 mois.

📈 Les tendances d’emploi : quels secteurs visés ?

L’informatique et les métiers de la télécommunication sont les secteurs qui emploient le plus de travailleurs handicapés. Suivi de près par le secteur de l’audit et du conseil (dans les fonctions d’information et de téléconseil par exemple). La grande distribution offrent également de nombreuses opportunités aux TH non diplômés avec un large panel de métiers accessibles même s'il y a beaucoup de postes qui nécessitent des adaptations (mise en rayon poste de caisse...).

_______________

LEXIQUE :

  • TH : Travailleurs Handicapés
  • CDII : CDI Intérimaire
  • BOE : Bénéficiaire de l’Obligation d’Emploi
  • AGEFIPH : Association de gestion du fonds pour l'insertion des personnes handicapées
  • OETH : Obligation d’Emploi de Travailleurs Handicapés

________________

SOURCES :

  • Informations.Handicap - 2018
  • Travail-Emploi.Gouv – Septembre 2019
  • Les entreprises d’insertion – Juillet 2020
  • Dares.Travail - 2017
  • Agefiph – Juin 2020